ROGER DEAN

Né en 1944 à Ashford, dans le Kent (Angleterre)

 

Voici quelques créations de l'artiste classées chronologiquement

 

1985 - LE LOGO PSYGNOSIS

En 1985 la société éditrice de jeux vidéos IMAGINE basée à Liverpool (Angleterre) mandate Roger Dean pour créer une identité visuelle pour une toute nouvelle société. On lui demande aussi de réfléchir à un nom.

Les futurs-ex membre d'Imagine Ian Hetherington, Dave Lawson et Jonathan Ellis se concertèrent autour de plusieurs choix et tombèrent d'accord pour dire que l'idée de Roger était la plus appropriée : PSYGNOSIS.
Le logo devra être un hibou, un oiseau à la fois perceptif et prédateur, ce qui sembla adéquat pour une société de jeux vidéos.
Roger dessina le hibou en train de saisir sa proie et une tête de hibou contenue dans un cercle.
L'aspect métallique du lettrage laisse présager l'aspect futuriste des productions de la société.

 

 

1985 – BRATACCAS

PSYGNOSIS veut se spécialiser dans la production de jeux innovants et techniquement en avance.
Leur premier projet fut BRATACCAS et on demanda à Roger de créer le packaging du jeu.
Les couleurs des croquis représentent un changement de style dans la carrière de Roger Dean.
Dans ces précédents travaux il utilisait de façon prédominante des matériaux transparents comme l'encre ou l'aquarelle, l'obligeant à peindre sur des fonds clairs.
Cependant avec les dessins pour BRATACCAS il utilisa des techniques de peinture à l'huile et acrylique.

 

 

 


1986 – AQUAVENTURA – DEEP SPACE

 

AQUAVENTURA, comme son nom le laisse suggérer est un jeu sub-aquatique, tandis que DEEP SPACE se passe dans l'espace.
Les deux jeux présentent des véhicules inspirés de la forme de poisson.
Roger sentait qu'il y avait quelque chose d'esthétiquement intéressant à faire un véhicule qui pouvaient bouger avec agilité dans un milieu dense comme l'eau.

 

 

 

1988 – CHRONOQUEST

Le thème de ce jeu était les voyages dans le temps.
Cette vision du futur est une vision joyeuse dans laquelle un colibri mécanique et lumineux voltige à travers un lit de roseau tandis qu'une citée mystérieuse se reflète au loin.
L'image représente la possibilité d'un futur où la technologie du passé et du présent se complètent mutuellement pour former un environnement dans lequel nous aimerions voir jouer nos enfants.

 

 

 


1989 – THE SHADOW OF THE BEAST

La couverture de la boite représente une lande dévastée dans laquelle patrouille des robots chiens de garde.
Les arbres desséchés sont des dérivés d'aubépine, qui pousse le long du South Downs dans le Sussex (tout au sud de l'Angleterre).


Tout semble mort sous ces arbustes battus par le vent et les machines reposent sur un lit de feuilles brunes et humides.
L'histoire du jeu est celle d'un homme appelé Aarbron qui a été kidnappé alors qu'il était enfant puis transformé en bête pour servir le seigneur du mal Maletoth.
Ses souvenirs d'avoir été humain ressurgirent lorsqu'il voit son père se faire exécuter. Il cherche désormais à se venger.

 

 

1990 – THE SHADOW OF THE BEAST II

Alors qu'auparavant la Bête a été vigilante (la bête dessinée sur la boite), dans cet épisode du jeu Roger a voulu donner l'impression de plus d'agressivité. Cette fois la Bête est écarlate et bondit de toute sa longueur.


Les longues jambes et la carapace en guise de bouclier donnent l'impression d'une flèche, un prédateur mécanique avec les couleurs inquiétantes des "grenouilles à flèche" d'Amazonie (Dendrobates pumilio).

 

 

---


Extraits traduits de l'ouvrage Dragon's Dream / Roger Dean ed. Ilex
Photos scannée du même ouvrage.
Tous droits réservés ROGER DEAN et ILEX ed.